Autres

UNE MUSULMANE POURSUIT STARBUCKS POUR AVOIR ÉCRIT «DAESH» SUR SON VERRE

Une femme américaine musulmane dit s’être « sentie humiliée » après avoir reçu une tasse à café Starbucks sur laquelle était écrit le nom du groupe terroriste Takfiri « ISIS » (Daesh).

La femme identifiée par CNN uniquement comme Aishah a déclaré qu’un employé de Starbucks avait écrit ce mot sur sa tasse de café après qu’elle ait commandé la boisson dans un magasin de Target à St. Paul, dans le Minnesota, selon un rapport.

Paul, dans le Minnesota, selon un rapport. Elle a dit que lorsqu’elle est allée dire son nom à l’employée, la serveuse a griffonné quelque chose sur le côté de la tasse avant qu’elle ne puisse finir, a ajouté le rapport.

L’employée lui a ensuite tendu la boisson, sur laquelle était écrit au marqueur noir le mot « ISIS ».

« Au moment où je l’ai vu, j’ai été submergée par beaucoup d’émotions », a déclaré Aishah à la chaîne.

« Je me suis sentie rabaissée et tellement humiliée. C’est un mot qui brise la réputation des musulmans dans le monde entier. Je ne peux pas croire qu’à notre époque, quelque chose comme cela puisse être considéré comme acceptable. Ce n’est pas acceptable », a-t-elle ajouté.

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR) de l’État exige maintenant que tout le personnel impliqué dans l’incident soit renvoyé du magasin.

Un porte-parole de Target, qui gère le magasin Starbucks, a déclaré à CNN que l’étiquetage était « une erreur malheureuse ».

« Nous avons enquêté sur l’affaire et nous pensons qu’il ne s’agissait pas d’un acte délibéré mais d’une erreur malheureuse qui aurait pu être évitée avec plus de précisions ». Nous prenons les mesures appropriées avec le membre de l’équipe, y compris une formation supplémentaire, pour s’assurer que cela ne se reproduise plus », ont-ils déclaré dans une déclaration.

Aishah, 19 ans, qui porte un hijab, un foulard porté par les femmes musulmanes, a déposé une plainte pour discrimination contre Target après l’incident du 1er juillet.

Jaylani Hussein, directeur exécutif du CAIR-MN, a déclaré que le fait d’étiqueter quelqu’un de musulman comme « ISIS » est « peut-être la déclaration la plus islamophobe que vous puissiez faire à un musulman ».

Le nombre d’incidents islamophobes aux États-Unis a augmenté en flèche après l’élection du président Donald Trump, selon le CAIR.

Catégories
Autres