Autres

Un expert en intoxication alimentaire révèle les 6 aliments qu’il ne mangerait jamais

Un expert en intoxication alimentaire révèle les 6 aliments qu’il ne mangerait jamais




Bill Marler est un avocat qui défend des personnes qui ont été  » empoisonnés  » par la nourriture.

Bill Marler est un avocat qui, depuis plus de vingt ans, s’occupe de poursuites pour intoxication alimentaire. Au cours de ces années d’expérience, il a beaucoup appris sur l’alimentation et a décidé d’éliminer certains aliments de son alimentation. Son travail l’a amené à gagner plus de 600 millions de dollars, mais aussi à comprendre qu’il y a des aliments qui ne valent pas la peine d’être consommés.

Dans un article du Food Poison Journal, il en a cité six :

1 – Huîtres crues





Marler affirme avoir vu plus de personnes intoxiquées par des crustacés crus au cours des cinq dernières années qu’au cours des deux décennies précédentes. La faute est due au réchauffement de l’eau. L’augmentation de la température de la mer aurait en effet entraîné le développement de microbes qui attaquent les crustacés et finissent par  » empoisonner  » ceux qui décident de les consommer sans les cuire au préalable.

2 – Les légumes qui sont vendus déjà lavés ou déjà coupés



Il déclare les éviter comme la peste : acheter un sac de salade déjà lavée ou coupée peut sembler pratique car cela permet de gagner du temps, mais tout le monde ne pense pas que cela augmente aussi le risque de contracter des maladies. Selon l’avocat Marler, plus vous touchez les aliments pendant leur préparation, plus le risque d’intoxication alimentaire est grand.

3 – Racines crues





Les épidémies causées par ces aliments sont plus fréquentes que vous ne le pensez. Dans la mémoire de Marler, il y a plus de trente cas d’infections bactériennes – comme la salmonelle et l’escherichia coli – contractées en mangeant les pousses crues de divers types de légumes.

4 – Viande saignante


Les chefs n’en sont peut-être pas très contents, mais l’avocat fait valoir – avec conviction – que, pour être sûr de tuer les bactéries qui pourraient se cacher dans la viande, les steaks doivent être cuits au moins à 160 degrés. Et vous ne devriez pas les manger s’ils n’atteignent pas au moins la cuisson moyenne.

5 – Œufs crus ou non cuits





Malgré le danger des salmonelles dans les œufs a considérablement diminué par rapport à il ya 20 ans, l’avocat, conscient de l’épidémie qu’il y avait entre la fin des années 80 et le début des années 90, n’a aucun doute : il est préférable de les consommer cuits pour éliminer tout type de risque.

6 – Lait non pasteurisé et jus conditionnés


De plus en plus de gens préconisent la consommation de lait cru et non pasteurisé, affirmant que les processus de stérilisation et de conservation rendent les aliments moins nutritifs. Mais, selon Marler, c’est une idée fausse. La pasteurisation d’un aliment, en effet, ne peut pas nuire au produit. Le lait cru, par contre, peut plus facilement être contaminé par des bactéries, des virus ou des parasites.











Catégories
Autres